Accueil > Actualité Immobilier > Investir à la mer : comment s’y prendre ?

Investir à la mer : comment s’y prendre ?



Après de nombreuses années en ville, certaines personnes choisissent de faire un break en s’éloignant de l’agitation et du rythme effréné imposés par les grandes métropoles. Pour certains, l’idéal est la campagne. Pour d’autres, il est bien de s’installer en bord de mer pour profiter du beau temps, de l’air marin et des joies de la plage.

Toutefois, réaliser un bon investissement immobilier en bord de mer ne s’improvise pas. Découvrez dans cet article comment optimiser votre investissement en bord de mer.

Investir en bord de mer : comment faire ?

Avoir une maison en bord de mer est le rêve de beaucoup de Français. C’est la solution idéale pour s’évader et profiter de la nature et des bienfaits de la mer. Mais l’achat d’un bien en bord de mer peut également se transformer en un investissement très intéressant, voire lucratif. Le tout est de connaître des astuces simples pour ne pas payer cher et gagner beaucoup.

Choisir des départements avec des prix doux

L’immobilier est l’un des secteurs les plus actifs au monde et continue de constituer une valeur sûre en matière d’investissement. Le premier réflexe à adopter pour investir dans un appartement près de la mer est de faire appel à une agence spécialisée qui saura vous conseiller et vous guider, grâce à l’expertise de ses professionnels, leur connaissance du terrain et leur large réseau pour trouver le bien de vos rêves : maison, appartement, villa, studio avec vue sur mer.

Selon la conception commune, acheter un bien en bord de mer est une opération coûteuse. En effet, les biens immobiliers en bord de mer coûtent beaucoup plus cher, quel que soit le département. Il n’existe pas d’entité qui pratique des prix « bas ».

Toutefois, il existe de très fortes disparités entre les communes situées aux abords de la mer ou de l’océan. Si le littoral méditerranéen est le plus coûteux avec 4770 euros/m², la façade atlantique propose des biens à 3700 euros/m².

Plus simplement, avant d’investir dans l’immobilier en bord de mer, le premier réflexe doit être de faire une prospection des villes cibles et de comparer les prix pratiqués. Surtout, il est fortement conseillé d’éviter les villes proches des stations balnéaires à moins que l’investissement soit à but locatif.

appartement bord de mer

Passer par un courtier pour contracter un prêt

Bien souvent, l’achat d’un bien « classique » comme en bord de mer passe par la contraction d’un prêt immobilier. L’accord de ce type de prêt passe par une série de négociations avec les institutions bancaires à propos de nombreuses conditions. Il s’agit entre autres des garanties, des intérêts et des échéances.

Pour ne pas se retrouver démuni face à ces institutions, il est conseillé de faire appel à un courtier. Il dispose de l’expertise et de la compétence nécessaire pour négocier les conditions les plus avantageuses d’un prêt immobilier pour son client.

Ainsi, pour contracter un prêt immobilier, contactez un courtier afin d’obtenir les meilleures conditions pour optimiser votre futur investissement. Vous pourrez alors acheter un appartement pour le louer ou l’habiter.

Acheter un bien en bord de mer comme résidence principale, résidence secondaire, investissement locatif

L’investissement en bord de mer répond souvent à deux besoins : une résidence principale ou une résidence secondaire. La résidence secondaire est une maison généralement occupée seulement une partie de l’année. Les propriétaires sont également tentés d’en faire un bien locatif le temps d’une saison pour rentabiliser leur investissement. D’ailleurs, les Français raffolent des maisons en bord de mer.

De plus, la location d’un bien immobilier neuf ou réhabilité permet à son propriétaire de bénéficier de certains avantages fiscaux (loi Pinel), selon la zone d’investissement. Mais louer sa résidence secondaire nécessite de la déclarer à la mairie en « meublé tourisme ». Cette procédure oblige le propriétaire à déclarer les loyers et charges perçus afin qu’ils soient soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements fiscaux.


Notez cet article :

Auteur : Julie


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Planete Immobilier

+ de 140 000 membres

+ le guide immo offert


Votre recherche actuelle :